Le canal Seine-Nord Europe fait encore couler beaucoup d’encre

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Une nouvelle pause ? Les déclarations des ministres Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Élisabeth Borne, ministre des Transports, concernant le canal Seine-Nord Europe ont été fortement critiquées. Explication avec Bernadette Brehon, secrétaire générale à la FDSEA 60.

Question: en quoi consiste exactement le canal Seine-Nord Europe?
Bernadette Bréhon : Le canal Seine-Nord Europe constitue le chaînon manquant d’une liaison fluviale qui relierait le bassin de la Seine (Le Havre), via les Hauts-de-France (par l’Oise et Compiègne), aux 20.000 km du réseau fluvial nord européen. L’enjeu est stratégique. Selon Voies Navigables de France (VNF), le chantier du canal Seine-Nord Europe représenterait 10.000 à 12 000 emplois annuels pour une durée de cinq ans. De plus, Seine-Nord Europe pourrait également générer jusqu’à 50.000 emplois pérennes vers 2050, liés aux activités logistiques et à l’exploitation de l’ouvrage.


C’est une opportunité en or. Le canal Seine-Nord Europe permet un développement et un réaménagement territorial et économique pour la Région Hauts-de-France. Ce canal est la colonne vertébrale régionale du transport de marchandises. Il part du port de Dunkerque et mène jusqu’au bassin parisien.
Il est constitué de plusieurs plateformes logistiques, existantes ou en projet, de Dourges, Marquion, Péronne, Nesle, Noyon et Longueuil Sainte-Marie. Il faut savoir que ce canal pourra permettre aux bateaux de transporter 4.400 tonnes de marchandises, rapidement et écologiquement. Ce n’est pas rien !

Comment la FDSEA 60 a-t-elle réagi?
BB : Ça été une grosse surprise, un choc ! Puisque l’ancien président François Hollande avait annoncé qu’en avril, le projet était définitivement lancé et qu’il ne pouvait plus être stoppé. Depuis le début, j’étais au cœur du projet. J’ai assisté aux réunions, concerté et travaillé avec des collaborateurs pour que tout cela se mette en place.


VNF affiche une politique foncière volontariste, notamment par la constitution de réserves foncières importantes, 2.200 ha, pour une emprise agricole totale de 2.400 ha sur les 4 départements. De plus, VNF finance également les études d’aménagements fonciers agricoles et forestiers sur un périmètre supérieur aux besoins du canal pour le secteur du Noyonnais. VNF organise également l’indemnisation et les compensations foncières des exploitants et des propriétaires à travers des protocoles conclus en 2008 avec la profession agricole. Il y a eu beaucoup de travail sur l’aménagement foncier agricole et forestier se fonde sur trois piliers : l’agriculture, l’environnement et le territoire.
Et c’est le Conseil départemental qui est responsable de la procédure d’aménagement foncier.
Les commissions d’aménagements fonciers sont composées d’agriculteurs, de propriétaires ruraux et personnes qualifiées en matière de faune, de flore et de protection de la nature et des paysages désignés par le président de la Chambre d’agriculture et les conseils municipaux. C’est un gros travail, notamment sur les terrains auprès de nos agriculteurs, qui a été fourni.
Nous avons œuvré, toujours
avec les agriculteurs, pour obtenir des réserves foncières qui allaient compenser la perte de notre outil de travail sur le tracé.
Parallèlement, nous commencions à étudier la compensation écologique afin de limiter au maximum les impacts du canal dans tous ses aspects. On a fait en sorte de travailler en fonctionnalité et en fongibilité, et non plus en surfacique pour que le projet soit le plus opérationnel possible pour le monde agricole.
Ce serait une aberration d’arrêter ce projet, surtout avec toutes les réalisations qui ont été faites. En tout état de cause, la FDSEA continue de travailler dans l’intérêt de l’agriculture et malgré  toutes les tergiversations politiques.

Propos recueillis par Dorian Alinaghi

Carte Seine Nord 2014 2

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque