Pays de Thelle: des échanges très riches

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Le lundi 15 janvier, à la mairie de Noailles, a eu lieu l’assemblée générale du SEA du Pays de Thelle.

Une assemblée attentive.

Cédric Soenen, le président du canton, a accueilli pour cette assemblée : Guillaume Chartier, président de la FDSEA, Bernadette Brehon, secrétaire générale, et Ludivine Traën, juriste à la FDSEA.
Après l’introduction de Cédric Soenen sur le rappel de ce qu’est le SEA, les sujets locaux ont été abordés. Tout d’abord avec un point sur l’augmentation des dégâts de gibiers sur le secteur. Guillaume Chartier a ainsi présenté le travail réalisé par la section faune sauvage à ce sujet afin d’améliorer la situation. À ce jour, entre autres, 2 propositions de la FDSEA 60 sont en attente d’une réponse ferme de la Fédération de chasse : demande d’un bracelet fermier pour défendre les cultures en dehors des périodes de chasse, et une demande de responsabilisation financière des fonds de provenance des animaux, sur les territoires peu ou non chassés.
Ensuite, il fut question des problèmes de circulation des engins agricoles et des camions de betteraves récemment rencontrés sur le SEA. L’occasion de rappeler deux fondamentaux : il est préférable de toujours traiter un «problème» en amont : pour ce faire, l’action de chacun est nécessaire, et il est indispensable que chaque agriculteur soit toujours en règle de circulation. Ludivine Traën a ensuite fait un point sur la réglementation, notamment sur le programme d’action régionale nitrates, et des documents récapitulatifs sur la réglementation ont été distribués aux adhérents présents. Après une vidéo de présentation de l’assurance récolte, Laurent Briquet, responsable commercial chez Groupama Paris-Val-de-Loire, a présenté plus en détail l’ensemble des assurances agricoles possibles et répondu aux questions de la salle à ce sujet. Il a souligné qu’en 2016 seulement 25 % des agriculteurs étaient assurés multi-risques climatiques mais que malheureusement les aléas climatiques arrivaient souvent. À noter qu’il est actuellement à l’étude que la franchise sur cette assurance passe de 25 % à 20 %. Il fut ensuite abordé, par Guillaume Chartier et Bernadette Brehon, l’ensemble des dossiers d’actualités départementales, régionales et nationales avec une salle très participative. Parce qu’il n’existe pas de petites économies, l’assemblée générale fut l’occasion de parler de la Carte Moisson : ses avantages et comment en bénéficier.
Le mot de la fin fut pour Cédric Soenen qui remercia l’ensemble des participants et offrit la galette au nom du SEA, moment de convivialité où les échanges se sont poursuivis.
Carine Vasseur

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque