Pays de Thelle et Creil-Sud-Oise : élections Chambre

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Cette année, les SEA Pays de Thelle et Creil-Sud-Oise se sont réunis pour faire leur assemblée générale ensemble. Une trentaine de personnes se sont donc retrouvées le vendredi 21 décembre à Fresnoy-en-Thelle.

Cédric Soenen, président du SEA Pays de Thelle, a accueilli et remercié les participants avant de présenter l’ordre du jour. Didier Veret, président du SEA Creil-Sud-Oise, n’a malheureusement pas pu être présent à cause d’un empêchement de dernière minute ; il a donc demandé à Éric Messéan, agriculteur à Cramoisy, de venir présenter les problématiques du SEA.
L’assemblée a débuté par la présentation du projet et de la liste FDSEA60+JA pour les élections Chambre d’agriculture, par Hervé Ancellin, agriculteur à Bienville, en tête de la liste. Pour concrétiser les lignes du projet, Hervé Ancellin a donné la parole à différentes personnes dans l’assemblée : Régis Desrumaux, secrétaire général de la FDSEA60, pour parler du projet forage sur son arrondissement, Cédric Soenen, pour présenter le fonctionnement de son groupe de développement agricole Adarso, Éric Messéan, pour échanger sur les problèmes de circulation…
Les agriculteurs ont réagi suite à cette présentation : «Il faut lutter contre les friches industrielles, c’est inacceptable de prendre des terres agricoles alors qu’il existe des friches industrielles !» s’indigne Emmanuel Serruys, agriculteur à Novillers. «Est-ce qu’on peut revenir sur les retraites agricoles ? Ce sont les plus basses !» questionne Jean-Claude Soenen, agriculteur à Noailles.
«Y a-t-il un programme sur la fiscalité ?» demande Frédéric Vasseur, agriculteur à Crouy-en-Thelle. Le visionnage de la vidéo présentant notamment les moyens de vote a conclu le sujet.
Régis Desrumaux est ensuite revenu sur les mobilisations de fin d’année, pour les paiements des aides Pac, mais aussi pour les États généraux de l’alimentation et l’agribashing constant.
Concernant la Pac, Régis Desrumaux conseille à chacun «de se faire accompagner par les animateurs de la FDSEA 60» lors d’un contrôle. Ces différents sujets ont mené au rappel que l’année 2016 n’est toujours pas digérée par les exploitations agricoles du département.
Sur une note plus optimiste, la directrice de la Maison familiale rurale de Saint-Sulpice, Carole Andrieux, accompagnée de Roger Vannier, agriculteur à Maimbeville et président de la MFR, est venue présenter l’école et ses différentes formations. Des portes ouvertes sont prévues les 16 mars, 18 mai et 15 juin 2019. Carole Andrieux est «à l’écoute de toutes les demandes et besoins en matière de formation».
Pour finir cette assemblée générale, la problématique des dégâts de gibier a été abordée par Rémi Mantel, membre du bureau de la section faune sauvage, avant de passer à un moment convivial autour de délicieuses pâtisseries.
Lucie Deterpigny

événements

  • {0} - {1}

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque