Prise de conscience

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Edito de Guillaume Chartier.

Pour certains, la moisson se termine avec beaucoup d’amertume, les résultats sont effectivement catastrophiques en céréales, de 30 à 60 % de la moyenne quinquennale. Un accompagnement de toutes les situations est nécessaire.
Au-delà des mesures que nous prendrons comme chefs d’entreprise, il est impératif qu’aux côtés de nos organisations agricoles agissant de façon coordonnée, l’État, au travers ses différents ministères, prenne également en considération cette situation exceptionnelle. Pour l’échelon départemental, cela a été validé par notre préfet, Didier Martin, par la signature de l’arrêté «cas de force majeure» sur l’ensemble de l’Oise. Notre demande se focalise entre autres maintenant sur un non appel de la taxe sur le foncier non bâti pour l’ensemble des terres agricoles.
Mettons tout en œuvre afin de réussir notre prochaine campagne.

événements

  • {0} - {1}

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque