Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La section s'est réunie le 8 décembre dernier à Avrigny.

Les dégâts de blaireaux et l’enquête réalisée par la Fédération des Chasseurs de l’Oise ont été le thème majeur de cette réunion. Chaque année, le blaireau cause de nombreux dommages aux cultures, mais également au matériel agricole. Pourtant, si ces remontées d’informations sont nombreuses auprès des conseillers syndicaux, les attestations écrites ne le sont pas.

Le nombre de communes où le blaireau peut être régulé régressent chaque année, alors même que la population augmente ! Sans ces attestations, impossible d’inscrire la commune dans l’arrêté préfectoral pris chaque année. La balle est donc dans le camp de l’agriculture.

Petite nouveauté, la DDT exige dorénavant la date d’apparition des dégâts (au moins le mois) et davantage de précisions concernant la localisation des dégâts. Bien que ces nouvelles informations soient réclamées spécifiquement pour les dégâts imputables aux blaireaux, elles peuvent également servir pour déclarer les dégâts non indemnisables d’autres espèces.

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque