Affaire Van Hulle: 180 agriculteurs s’informent

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Suite à la mise en redressement judiciaire de la SARL Van Hulle Agro Distribution,  les FDSEA 27, 60, 76 et 80 ont organisé une réunion d’information le 4 août à Saint-Martin-l’Hortier (76).

Le 19 juillet dernier, le tribunal de commerce de Dieppe (76) a placé en redressement judiciaire la Sarl Van Hulle située à Mortemer (76) et spécialisée dans le négoce de céréales et la fourniture d’intrants aux agriculteurs.

Suite à l’ouverture de la procédure de redressement judiciaire, le tribunal de commerce a nommé un mandataire judiciaire chargé de recenser l’ensemble des dettes de l’entreprise et de trouver des solutions en vue de redresser sa situation financière tout en honorant les dettes dues aux créanciers. Ce même tribunal a également désigné un administrateur judiciaire ayant pour mission d’assistance afin d’accompagner les dirigeants de la Sarl Van Hulle dans la gestion de l’entreprise.


Suite aux premiers chèques revenus impayés, les FDSEA concernées (27, 36, 37, 60, 76 et 80), avec l’appui de la FNSEA, ont décidé de lancer une défense collective au profit des agriculteurs touchés (adhérents ou non du syndicat).

Une première réunion a eu lieu le 4 juillet dernier et une seconde le 4 août. Cette réunion, qui s’est déroulée à Saint-Martin-l’Hortier (76, a été l’occasion pour les responsables et les juristes des FDSEA 27, 60, 76 et 80 d’exposer aux agriculteurs présents les différents aspects liés à cette procédure de redressement judiciaire.

Ils ont également expliqué les différentes possibilités qui étaient offertes aux exploitants, tant sur le contexte de la poursuite de leur contrat, que sur la démarche qu’ils doivent entreprendre pour déclarer leur créance au passif de cette société.


Cette réunion a également été l’occasion de délivrer des conseils pratiques, citons :
- si l’agriculteur bénéficie dans son contrat d’assurance de la protection juridique, celui-ci doit se faire connaître au plus vite auprès de son assureur ;
- au niveau des recours à effectuer auprès du mandataire et de l’administrateur judiciaire, les FDSEA invitent les agriculteurs à faire contrôler leur dossier par un juriste afin de ne pas commettre d’erreurs. En effet, les agriculteurs ne sont pas tous dans la même situation vis-à-vis de la Sarl Van Hulle.

Une nouvelle réunion devrait être organisée après le 16 septembre, date à laquelle la première audience du tribunal de commerce de Dieppe aura lieu sur cette affaire.

Yvon Riouall

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque